CONSEILLER.E TECHNIQUE EN COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE, DÉLIMITATION ET DÉMARCATION, TECHNICAL ADVISOR IN CROSS-BORDER COOPERATION, DELIMITATION AND DEMARCATION, – YAOUNDÉGIZ CAMEROUN

CONSEILLER.E TECHNIQUE EN COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE, DÉLIMITATION ET DÉMARCATION, TECHNICAL ADVISOR IN CROSS-BORDER COOPERATION, DELIMITATION AND DEMARCATION, – YAOUNDÉ – GIZ CAMEROUN

Role Responsibilities/ Responsabilités du rôle

DESCRIPTION DE L’OFFRE

APPEL A CANDIDATURES INTERNES ET EXTERNES POUR LE RECRUTEMENT D’UN.E CONSEILLER.ERE TECHNIQUE EN COOPERATION TRANSFRONTALIERE, DELIMITATION ET DEMARCATION POUR LE PROJET D’APPUI AU PROGRAMME FRONTIÈRES DE LA CEEAC DE LA DEUTSCHE GESELLSCHAFT FÜR INTERNATIONALE ZUSAMMENARBEIT (APF-CEEAC / GIZ) A YAOUNDE AU CAMEROUN.

A- CONTEXTE

La définition inadéquate des frontières et la coopération souvent faible entre les États africains dans la gouvernance conjointe de leurs frontières conduisent régulièrement à des conflits et entravent l’intégration régionale. En créant des programmes frontières, l’Union Africaine (UA) et la Communauté Economique de l’Afrique Centrale (CEEAC) s’attaquent à ce problème. Dans le cadre du projet “Appui au programme frontière de la CEEAC” (APF), la GIZ – sur mandat du ministère fédéral des Affaires étrangères et de l’Union Européenne – conseille et appuie la CEEAC et ses États membres dans les domaines de la délimitation, de la démarcation, de la coopération transfrontalière, du renforcement des capacités et de la mise en œuvre des politiques régionales, bref de la “gouvernance des frontières”. Le projet est mis en œuvre dans 11 pays d’Afrique centrale et géré depuis le Cameroun et le Gabon.

C’est dans ce cadre que le Projet APF-CEEAC recrute pour les besoins de ses activités au Cameroun, un.e Conseiller.ère Technique (CT) en Coopération Transfrontalière, délimitation et démarcation des frontières.

B- RESPONSABILITES

Le.la titulaire du poste est responsable des activités suivantes :

Travailler en étroite collaboration avec les partenaires camerounais et des pays limitrophes, notamment le Gabon, le Congo, la RCA et le Tchad, dans le domaine de coopération transfrontalière (CTF), délimitation et démarcation (D&D);

Assurer la liaison avec les institutions gouvernementales, les autorités traditionnelles, religieuses et locales (collectivités territoriales ; communes et régions) et les ONG/OSC actifs dans les zones frontalières.

Assurer que les aspects du Genre, des droits de l’Homme, de la consolidation de la paix, des droits des peuples autochtones et du principe de « ne pas nuire » sont pris en compte dans toutes les activités.

Appuyer les partenaires dans ce sens, proposer et mener des activités spécifiques dans ce domaine.

Maintenir une excellente communication et un bon flux d’informations au sein de l’équipe, surtout les Conseillers Techniques dans les pays voisins, et avec toutes les parties prenantes.

C- ATTRIBUTIONS

Dans ce cadre et sous la supervision de son.sa supérieur.e hiérarchique, le.la titulaire du poste sera en charge des activités suivantes :

  1. Gestion et coordination envers les partenaires
  1. Appui à la planification et à l’exécution des opérations de délimitation/démarcation des frontières

Soutenir la planification et l’exécution des activités des commissions mixtes délimitation/démarcation des frontières, y compris le tracé et le bornage ;

Travailler avec les structures techniques (instituts géographiques) sur les options, méthodes, techniques et technologies appropriées pour les opérations de délimitation/démarcation des frontières terrestres et fluviales.

Aider à déterminer les besoins des institutions partenaires (logistique, renforcement de capacité technique et opérationnelle/organisationnelle) notamment la structure en charge des frontières du Cameroun.

  1. Appui à la coopération transfrontalière et le développement des zones frontalières

Soutenir l’amélioration de la coopération transfrontalière entre le Cameroun et ses pays voisins.

Appuyer la gouvernance des frontières et identifier des possibilités d’intervention pratiques à la frontière.

Appuyer les collectivités locales dans l’élaboration et la mise en œuvre des Plans Transfrontaliers de Développement Local (PTDL).

Appuyer la mise en œuvre des initiatives locales de coopération transfrontalière pour le renforcement de l’intégration, de la cohésion sociale et de la paix entre les communautés.

Appuyer les actions de sensibilisation et de communication et plaider pour la prévention, la gestion et la résolution des conflits auprès des autorités locales et coutumières.

Appuyer l’organisation des forums de sensibilisation et de dialogue entre les autorités locales, la société civile et la population locale.

Appuyer la promotion des espaces frontaliers en collaboration avec les médias locaux.

Appuyer la sensibilisation sur les droits et obligations des passagers frontaliers et les rôles des différents acteurs.

  1. Appui à l’opérationnalisation du cadre politique et programmatique de gouvernance des frontières

Appuyer les partenaires dans l’élaboration et/ou la mise en œuvre de leur politique nationale ou plan d’action de gouvernance des frontières.

Appuyer l’élaboration des accords-cadres de coopération transfrontaliers bilatéraux et locaux entre les collectivités territoriales frontalières.

Appuyer la coopération avec les autres structures partenaires notamment les universités, instituts et centres de recherche sur les questions de frontières.

Appuyer l’organisation de dialogues de concertation entre les responsables et acteurs de gestion et de contrôle des frontières et les acteurs du secteur privé (transporteurs, commerçants) sur la promotion du commerce transfrontalier le long des corridors.

Assurer le renforcement des capacités des institutions locales, nationales, des communautés frontalières et des organisations non gouvernementales pour une appropriation et une pérennisation des approches du projet.

  1. Appui au développement organisationnel et gestion de projet

Appuyer la coopération, le contact régulier et le dialogue avec les partenaires aux niveaux central et local.

Rassembler et partager les informations utiles pour les activités et missions conjointes.

Appuyer et coordonne la planification conjointe des activités, y compris le budget et le suivi-évaluation.

Préparer la contractualisation des prestataires, l’élaboration des TDRs ainsi que le suivi de leurs contrats.

Préparer l’élaboration des contrats de financement ou de subventions locales avec les partenaires.

Faciliter les concertations entre acteurs étatiques de part et d’autre.

  1. Gestion et coordination envers la GIZ et d’autres acteurs non-gouvernementaux

Coordonne les activités du projet au niveau local, national et régional en coopération avec les partenaires et ce, tant durant la préparation organisationnelle que durant la mise en œuvre de ces activités ; ceci en concertation avec le.la responsable hiérarchique.

Travailler en étroite collaboration avec les CT du programme à Ndjamena et Kinshasa ; et assure des échanges réguliers.

Assurer le partage d’expériences et l’exploitation des synergies avec les CT des Projets/Programmes frères (GIZ-PFUA).

Contribuer à la planification opérationnelle du projet, élaborer le budget et remplir les fiches d’activités à la fin de chaque intervention.

Développer et organiser des mesures d’assurance de qualité ; proposer des mesures d’améliorations et autres initiatives nécessaires.

Apporter son soutien au travail de relations publiques.

Respecter le règlement de la GIZ dans son intégralité, y compris le code d’intégrité, et le défend envers des tiers.

Apporter un appui technique aux experts locaux et internationaux.

Exécuter toute tâche confiée dans la mise en œuvre du Projet d’Appui au Programme Frontière de la CEEAC.

PROFIL REQUIS

D- QUALIFICATIONS, COMPETENCES ET EXPERIENCE REQUISES

Qualification

Diplôme universitaire (Minimum BAC+4) en Gestion et Aménagement du Territoire, Géographie, Droit, Economie, Sciences Humaines, ou dans un domaine équivalent.

Connaissances pratiques dans le domaine de la planification locale, du développement rural, du conseil au gouvernement, et/ou du foncier.

Maitrise des textes règlementaires régissant la gestion communale et frontalière.

Connaissances solides sur le développement local et l’intégration régionale.

Excellentes capacités de communication et d’animation dans un contexte transfrontalier.

Capacité à contribuer à la gestion des projets en matière de renforcement de capacités des acteurs intervenant dans les activités transfrontalières.

Expérience pratique sur les questions du Genre, les droits de l’Homme, les droits des peuples autochtones et du principe de « ne pas nuire ».

Bonne connaissance du Cameroun, de ses régions et de ses frontières.

Maitrise des logiciels SIG (ArcGis, QGIS, Google Earth, etc.)

L’utilisation d’appareils de géolocalisation serait un atout.

Expérience professionnelle

Au moins 5 ans d’expérience en exécution / implémentation des projets dans le domaine décrit ci-dessus, dans un environnement de coopération bi- ou multilatéral.

Expérience de collaboration avec les institutions gouvernementales à différents niveaux.

Expérience de travail avec des ONG.

Bon réseau personnel avec les autres acteurs dans le domaine sur place.

Expérience de travail dans les espaces frontaliers serait un fort atout

Autres connaissances/compétences

Connaissance pratique de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication ainsi que des applications informatiques (telles que MS Office)

Excellentes capacités de communication, de gestion et d’organisation.

Expérience avec des approches sensibles aux conflits à la coopération, au développement et l’expérience de mise en œuvre de projet aux contextes fragiles et sous des conditions difficiles.

Aisance à travailler au sein d’une équipe multiculturelle et pluridisciplinaire.

Disponibilité pour des déplacements professionnels réguliers (à l’intérieur du pays et à l’étranger)

Parfaite maîtrise du Français et des langues véhiculaires locales.

Bon niveau d’Anglais et connaissances en Allemand seraient un atout.

Date du début de contrat : 01.03.2022

Période de contrat : jusqu’au 31.12.2022, renouvelable

Lieu d’affectation : Yaoundé / Cameroun

Classification interne du poste : Bande 4T sous la supervision hiérarchique de la Cheffe de Composante 3 APF-CEEAC.

Délai de recevabilité des dossiers de candidature : 24.01.2022

E- COMPOSITION ET DEPOT DES CANDIDATURES

Composition (exigée) des dossiers de candidature : Lettre de motivation, CV (3 pages maximum) et 03 références professionnelles.

Toutes les candidatures seront uniquement reçues sur notre site carrière, via la plateforme e-recruiting accessible à travers le lien : https://gizkamerun.jobs.net

Les candidatures féminines sont fortement encouragées !

NB : Le recrutement à la GIZ n’est soumis à aucuns frais, ni médiation. Toute information frauduleuse détectée donnera lieu à l’élimination de la candidature du processus de recrutement en cours et de ceux à venir. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés. Les dossiers non retenus seront détruits six mois après la date de publication.

Postuler (Apply for the job) sur son site Internet: https://gizkamerun.jobs.net/fr-FR/job/conseiller-e-technique-en-cooperation-transfrontaliere-delimitation-et-demarcati/J3V45N6BTXQB1371YV1

The Weekly Job Report, Le rapport de travail hebdomadaire, 13/12/2021: https://afriquejobs.com/2021/12/12/the-weekly-job-report-le-rapport-de-travail-hebdomadaire-13-12-2021/

All companies hiring (Entreprises qui emploi au Cameroun): https://www.afriquejobs.com/2020/07/emplois-jobs-au-cameroun-liste-des.html

More jobs (Plus d\’offres d\’emploi): https://www.afriquejobs.com/