Consultant pour les études COVID-19, Consultant for COVID-19 studies, Yaoundé, UNESCO

Consultant pour les études COVID-19, Consultant for COVID-19 studies, Yaoundé, UNESCO

Role Responsibilities/ Responsabilités du rôle

Secteur de tutelle : Secteur de l’éducation (ED)

Lieu d’affectation: Yaounde

Catégorie d’emplois: Éducation

Type de contrat : Personnel non permanent

Durée du contrat : De 1 à 6 mois

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 08-AOUT-2021

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le Cameroun a élaboré et adopté en 2013 sa stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation, ancrée sur les orientations du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE). Les objectifs principaux de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2013-2020 se déclinent en trois (03) axes :

(i) Accès et équité (Améliorer l’accès et l’équité à tous les niveaux d’éducation et de formation),

(ii) Qualité et pertinence (Améliorer la qualité des apprentissages tout en adaptant leurs contenus à l’environnement socioéconomique),

(iii) Gestion et gouvernance (Améliorer la gouvernance et le pilotage du système éducatif).

La mise en oeuvre de cette stratégie a connu cinq faits majeurs.

Le premier concerne la fermeture de nombreuses écoles dans les régions frontalières à cause de l’insécurité du fait des attaques de Boko haram et de la crise socio politique survenue en République Centrafricaine.

Le deuxième fait plus global est lié à l’adoption en 2015 par le Cameroun comme de nombreux pays de l’Agenda 2030 pour « éradiquer la pauvreté́, protéger la planète et garantir la prospérité́ pour tous ». Cet agenda se décline en dix-sept (17) ODD, cent soixante-neuf (169) cibles ou sous-objectifs et près de deux cent quarante (240) indicateurs. Il consacre un Objectif à l’éducation (ODD4).

Le troisième fait est la crise économique, la forte croissance démographique observée ces dernières années (avec un taux d’accroissement moyen annuel de 2,5% en 2019) et l’extrême jeunesse de la population camerounaise qui exercent une forte pression sur le système éducatif en termes de poids important des enfants et jeunes à scolariser et d’offres scolaires supportés par les familles et les pouvoirs publics. Le secteur demeure sous financé compte tenu de la cible visée de 22,0% en 2020 concernant les ressources budgétaires de l’Etat, fixées par le DSSEF (2013-2020).

Le quatrième fait est dû à la crise dans la partie anglophone depuis 2016. Suite à cette crise, les effectifs des élèves ont baissé respectivement de 37% au primaire, 49% au secondaire général et environ de 50% dans l’Enseignement Secondaire Technique et Professionnel entre les deux années 2016-2017 et 2017-2018. Sur cette même période, un grand nombre d’établissements scolaires sur la même période ont fermé dans le NOSO. Cependant, il est à noter que plusieurs autres régions ont vu leur nombre d’établissements diminuer contribuant aussi au recul des effectifs enrôlés. Le cinquième fait majeur est lié à la crise du COVID-19 survenue en 2019, dont le premier foyer endémique s’est déclaré en Chine, a gagné inexorablement du terrain dans le monde entier.

La maladie va rapidement se propager dans tous les continents, au point où l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lance une alerte internationale le 9 janvier 2020, déclare l’épidémie comme une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), le 30 janvier 2020 et érige en pandémie en mars 2020.

Soutenant les efforts internationaux pour contrer la propagation rapide de la pandémie de la COVID-19, le Gouvernement du Cameroun a mis en place plusieurs mesures restrictives sur les regroupements et les déplacements de population incluant entre autres la fermeture de tous les établissements scolaires et universitaires. L’entrée en vigueur de cette importante décision gouvernementale le 18 Mars 2020 a affecté la scolarisation de 7,2 millions d’élèves et étudiants inscrits dans les établissements publics et privés implantés sur le territoire national dont environ 4,5 millions d’enfants du primaire avec 47% de filles. L’impact de la COVID-19 s’accentue dans les zones déjà touchées par les crises sécuritaires des régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, de l’Extrême-Nord, ainsi que de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord. Dans ces régions, on dénombre près de 1,8 million d’enfants d’âge scolaire qui sont dans le besoin de soutien d’urgence pour accéder à l’éducation, dans un contexte marqué par les conflits armés, la violence, les inondations, le choléra et les épidémies de rougeole.

Dans ce dernier contexte, le Gouvernement, en collaboration avec ses partenaires et à travers le LEG, a élaboré et adopté un plan national de riposte à l’impact de la COVID-19 dans le secteur de l’éducation et de la formation. Le plan a pour objectif d’assurer la continuité de l’enseignement de base pour les élèves du public affectés par la crise de la COVID-19, préparer la réouverture des établissements scolaires et l’organisation des cours dans un environnement sanitaire sûr et protecteur et renforcer la résilience du système éducatif face aux crises transformées en opportunité.

Ce plan est organisé autour de quatre composantes :

  • Composante 1 : Continuité de l’éducation dans le cycle d’enseignement de base à travers la mise en place d’un dispositif multidimensionnel d’enseignement à distance ;
  • Composante 2 : Préparation de la réouverture des établissements scolaires de l’enseignement de base dans un environnement sanitaire sûr et protecteur ;
  • Composante 3 : Préparation de la période post-crise COVID-19 et renforcement de la résilience du système éducatif face aux crises ;
  • Composante 4 : Coordination et suivi-évaluation.

La composante 3 relative à la préparation de la période post-crise COVID-19 et renforcement de la résilience du système éducatif face aux crises a prévu une étude sur l’évaluation de la réponse sectorielle face au COVID-19 et son impact sur la mise en oeuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et l’Agenda ODD4.

  1. OBJECTIFS DE LA CONSULTATION
  1. Portée de la consultation

Cette consultation a pour objectif global d’évaluer la réponse sectorielle face au COVID-19 et son impact sur la mise en oeuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et l’Agenda ODD4. Cet objectif global se décline en objectifs spécifiques suivants :

  1. Evaluer la conception et la pertinence des actions de la réponse ;
  2. Mesurer les performances en termes d’efficacité et d’efficience des activités ;
  3. Evaluer le schéma institutionnel et organisationnel de la réponse ;
  4. Analyser les difficultés rencontrées ;
  5. Evaluer l’atteinte des résultats et les mesures prises pour leur pérennisation ;
  6. Evaluer les facteurs exogènes sur la performance de la réponse ;
  7. Identifier les leçons apprises ;
  8. Evaluer l’impact de la réponse sur la mise en oeuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation ;
  1. Responsabilités du consultant

La responsabilité du consultant est de produire un rapport d’évaluation de la réponse sectorielle face au COVID-19 et son impact sur la mise en oeuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et l’Agenda ODD4 qui soit conforme aux objectifs spécifiques de la consultation susmentionnée. Le consultant recherchera et exploitera toute documentation (rapport d’enquête, études, publications scientifiques, etc.) utiles à l’atteinte des objectifs de la consultation. Le consultant sera appuyé par l’équipe de coordination créée à cet effet.

III. LIVRABLES DE LA CONSULTATION

1- Note méthodologique: 20%

2- Rapport provisoire de la mission: 40%

3- Rapport final intégrant les amendements, observations et commentaires formulés sur le rapport intermédiaire: 40%

  1. ARRANGEMENTS INSTITUTIONNELS

Le consultant travaillera sous la supervision conjointe du Secrétariat Technique du Comité de Pilotage du secteur de l’éducation et du Chef de file Education de l’UNESCO. Il interagira avec les responsables dans les administrations sectorielles, et au sein du Partenaire. Tout déplacement du consultant sur le terrain dans le cadre de ce travail sera pris en charge par l’UNESCO conformément à ses procédures.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales) Responsabilité (F) Communication (F) Innovation (F) Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F) Planification et organisation (F) Culture du résultat (F) Travail en équipe (F) Professionnalisme (C) Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO. QUALIFICATIONS REQUISES

– Diplôme universitaire de niveau Master II en Economie, statistiques, développement international, science sociale ou toute autre discipline connexe ;

– Au moins 05 années d’expérience professionnelle dans la planification stratégique, l’élaboration, la mise en oeuvre et le suivi des programmes de développement ;

– Avoir une expérience avérée en matière d’évaluation de programme/projet dans le secteur de l’Education au Cameroun ;

– Avoir conduit au moins une mission de revue à mi-parcours des projets/programmes ou des politiques de développement (fournir les détails et les contacts téléphoniques et emails)

QUALIFICATIONS SOUHAITEES

– Avoir une bonne connaissance de la stratégie sectorielle de l’éducation 2013-2020 du Cameroun ;

– Avoir conduit au moins trois missions sur les ODD en général et dans le secteur de l’éducation en particulier ;

– Une expérience de travail au Cameroun pour une organisation internationale et particulièrement le système des Nations Unies ;

– Avoir une bonne expérience en matière de rédaction des rapports ;

– Des connaissances avérées sur l’évaluation de l’impact du COVID-19 serait un atout.

DETAILS DU POSTE

Titre : Consultant international pour l’évaluation de la réponse sectorielle face au COVID-19 et son impact sur la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et l’Agenda ODD4.

Grade : Senior

Type de contrat : Contrat de Consultant

Durée du contrat : 45 jours ouvrés répartis sur 2 mois calendaires au Cameroun

Lieu d’affectation : Yaoundé

Délai de soumission : 08 Août 2021

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.

L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.

L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d’États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.

We do our best to provide you the most accurate info, but closing dates may be wrong on our site. Please check on the recruiting organization’s page for the exact info. Candidates are responsible for complying with deadlines and are encouraged to submit applications well ahead.

Postuler (Apply for the job) sur son site Internet: https://www.impactpool.org/jobs/718696

The Daily Job Report, Le rapport de travail quotidien 02/08/2021 (Emplois non affichés individuellement/ Jobs not individually posted on the site): https://afriquejobs.com/2021/07/28/the-daily-job-report-le-rapport-de-travail-quotidien-28-07-2021/

All companies hiring (Entreprises qui emploi au Cameroun): https://www.afriquejobs.com/2020/07/emplois-jobs-au-cameroun-liste-des.html

More jobs (Plus d\’offres d\’emploi): https://www.afriquejobs.com/